NGTS-1b, la planète qui remet en cause les théories sur la formation des planètes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
NGTS-1b, la planète qui remet en cause les théories sur la formation des planètes
©Reuters

Improbable

NGTS-1b, la planète qui remet en cause les théories sur la formation des planètes

Pour la première fois, des chercheurs ont découvert une planète bien trop grosse pour son étoile, laissant la communauté scientifique perplexe.

Elle n'est pas bien différente que beaucoup d'autres des milliers d'exoplanètes découvertes jusqu'ici. Pourtant, NGTS-1b a provoqué la stupeur dans la communauté scientifique. Découverte grâce au réseau de douze télescopes du projet Next-Generation Transit Survey, implanté au Chili, cette grosse planète de la taille de Jupiter est en fait beaucoup trop grosse pour son étoile. En effet, elle gravite autour d'une naine rouge, deux fois plus petite que notre soleil. Le ratio est démesuré, d'autant plus qu'elles sont très proches : il ne suffit que de 2,7 jours à cette planète pour faire un tour complet de son étoile.

Selon les théories de formations des planètes, de petites étoiles n'ont pas suffisamment d'énergie pour créer de tels monstres. "La présence de cette exoplanète est un véritable défi pour les idées reçues sur la formation des planètes" explique Daniel Bayliss, l'un des auteurs de l'étude, à Sciences et avenir. Soit les théories doivent être remises en cause, soit c'est une cause extérieur qui a produit un tel phénomène. Il pourrait, en effet, s'agir d'une planète errante, capturée par l'étoile. Une hypothèse "improbable" selon Daniel Baylis...

Lu sur Sciences et Avenir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !