Mort de la duchesse d'Albe, aristocrate la plus titrée au monde, à l'âge de 88 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Décès de la duchesse d'Albe, aristocrate la plus titré au monde, à l'âge de 88 ans.
Décès de la duchesse d'Albe, aristocrate la plus titré au monde, à l'âge de 88 ans.
©

Dernier acte

Mort de la duchesse d'Albe, aristocrate la plus titrée au monde, à l'âge de 88 ans

Reine de la presse people en Espagne, elle a fait parler d'elle tout au long de sa vie, autant en raison de sa richesse que de ses amours tumultueuses.

La 18ème duchesse d'Albe, Maria del Rosario Cayetana Fitz-James Stuart est décédée ce jeudi 20 novembre à l'âge de 88 ans à Séville, a annoncé un porte-parole de la famille. Hospitalisée dimanche en raison d'une pneumonie qui avait suivi une gastro-entérite, l'aristocrate la plus titrée au monde avait été ramenée chez elle juste avant de perdre connaissance, mardi soir.

Reine de la presse people et chouchoute du peuple espagnol qui la surnommait affectueusement "Cayetana", la duchesse d'Albe a fait parler d'elle tout au long de sa vie, autant en raison de sa richesse, estimée entre 600 millions et 3,5 milliards d'euros, que par ses amours tumultueuses et flamboyantes. Lors de sa première union, en 1947, avec le duc Pedro Luis Martinez de Irujo, Maria del Rosario Cayetana Fitz-James Stuart, alors âgée de 21 ans, s'était parée de bijoux d'une valeur estimée à 1,1 million d'euros et avait reçu un millier d'invités. Après le décès de son premier époux, elle s'était remariée avec un ancien prêtre jésuite, Jesus Aguirre, mort en 2001. Puis, dix ans plus tard, alors qu'elle avait 85 ans, elle avait à nouveau convolé, avec Alfonso Diez, un ex-fonctionnaire du ministère du travail, de 25 ans son cadet.

"Si on t'oublie, tu n'es rien", avait-elle alors déclaré à la presse au sujet de ce mariage qui défrayait la chronique. "Je ne suis pas quelqu'un qui se laisse manipuler. J'ai mes propres idées et je tente de les faire devenir réalité", avait conclu celle qui accumulait plus de 40 titres de noblesse.

Lu sur The Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !