Mort de l'écrivain Jean Teulé à l'âge de 69 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'écrivain français Jean Teulé est mort mardi 18 octobre à l'âge de 69 ans.
L'écrivain français Jean Teulé est mort mardi 18 octobre à l'âge de 69 ans.
©LOIC VENANCE / AFP

Disparition

Mort de l'écrivain Jean Teulé à l'âge de 69 ans

Jean Teulé avait notamment publié "Le Magasin des suicides". Sa maison d'édition a annoncé sa mort mercredi.

L'écrivain français Jean Teulé est mort le mardi 18 octobre à l'âge de 69 ans. "Betty Mialet et Bernard Barrault ont l'immense tristesse de devoir confirmer que leur auteur Jean Teulé aurait succombé hier soir, 18 octobre, à un arrêt cardiaque", selon les précisions des éditions Mialet-Barrault.

Jean Teulé avait notamment étudié dans une école d'art et a commencé sa carrière en travaillant pour L'Écho des Savanes à la fin des années 1970.

Il a travaillé à partir des années 1980 chez Glénat, où il adapte Bloody Mary de Jean Vautrin, qui obtient le Grand prix de la critique décerné par l'Association des critiques et des journalistes de bande dessinée (ACBD). Jean Teulé reçoit en 1990 au festival d'Angoulême un prix spécial du jury pour sa "contribution exceptionnelle au renouvellement du genre de la bande dessinée".

Jean Teulé a publié de nombreux romans dont Rainbow pour Rimbaud, L'Œil de Pâques, Balade pour un père oublié, Le Montespan, Crénom, Baudelaire ! ou bien encore Le Magasin des suicides, adapté au théâtre et au cinéma par Patrice Leconte en 2012.

Jean Teulé a également eu une carrière de journaliste et de comédien. Il a notamment participé à l’émission « L’Assiette anglaise » autour de Bernard Rapp sur Antenne 2 de 1987 à 1989. 

Depuis une vingtaine d’années, Jean Teulé vivait avec Miou-Miou. 

Selon des informations du Parisien, Jean Teulé est décédé des suites d’un arrêt cardiaque après une intoxication alimentaire.

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !