Michael Jackson : entre les parties fines déguisé en clown et son désir d'épouser Hermione Granger, la face très sombre du King of Pop | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Michael Jackson : entre les parties fines déguisé en clown et son désir d'épouser Hermione Granger, la face très sombre du King of Pop
©Reuters

Vengeance

Michael Jackson : entre les parties fines déguisé en clown et son désir d'épouser Hermione Granger, la face très sombre du King of Pop

Le docteur Murray, dernier médecin condamné pour homicide involontaire dans la mort du roi de la Pop a sorti un livre dans lequel il égratigne sérieusement l'image de Michael Jackson.

La révélation du docteur de Michael Jackson a de quoi faire froid dans le dos.  Il aurait voulu se marier avec la fille de son ami l'acteur Mark Lester, la jeune Harriet, alors âgée de 5 ans. Son second choix, tout aussi glaçant, aurait été la petite Emma Watson, connue pour son rôle Hermione Granger dans Harry Potter, alors qu'elle n'avait que 11 ans. Le médecin, qui est accusé d'avoir un rôle dans la mort de la pop star, semble vouloir se venger du sort que lui réservent les fans du King of Pop depuis le décès de celui-ci en 2011. Sous la pression de ceux-ci, il avait été condamné à 4 ans de prison par la justice américaine.  C'est dans un livre témoignage, intitulé "This is it", qu'il a choisi de révéler ses secrets.

Et le King of Pop semble selon ses dires avoir eu une vie très étrange. Le docteur raconte comment Michael Jackson s'habillait en clown et portait des masques chirugicaux pour pouvoir mener ses relations sexuelles avec des call-girls dans l'anonymat. Lors de ces occasions, il employait alors un accent arabe pour éviter d'être reconnu. Il disait aussi qu'il avait été atteint d'une attaque pour pouvoir aller dans sa chambre où l'on lui amenait des filles.

Quand à Emma Watson, il avait même une image d'elle sur une commode chez lui à Los Angeles.

Lu dans le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !