Mia Farrow : son fils Ronan, ne serait pas de Woody Allen... mais de Frank Sinatra | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Mia Farrow révèle que le fils qu'elle a eu avec Woody Allen pourrait en réalité être celui de Frank Sinatra
Mia Farrow révèle que le fils qu'elle a eu avec Woody Allen pourrait en réalité être celui de Frank Sinatra
©Reuters

Quoi ?

Mia Farrow : son fils Ronan, ne serait pas de Woody Allen... mais de Frank Sinatra

L'actrice avait pourtant divorcé du chanteur en 1968.

C'est un sacré secret que Mia Farrow a révélé. Une véritable bombe qui risque d'embraser Hollywood. Dans un entretien à Vanity Fairpublié mercredi, l'actrice fait en effet des révélations tonitruantes sur son passé amoureux. Elle déclare en effet que son fils Ronan ne serait en réalité pas le fruit de son union avec son ex-compagnon Woody Allen.

Au cours de cette interview, l'héroïne de Hannah et ses sœurs raconte qu'il y a une possibilité ("possibly") que le vrai géniteur de son fils âgé de 25 ans soit Frank Sinatra. Pour expliquer ce doute, elle rapporte qu’elle n’avait "pas vraiment" quitté le chanteur après leur divorce en 1968 et que "peut-être" Ronan pouvait être issu de cette relation extra-conjugale. Cependant aucun teste ADN n'a été mené pour prouver ce que Mia Farrow avance. Frank Sinatra avait 72 ans en 1987 quand est né Ronan. Il est mort en 1998.

Pour rappel Mia Farrow et Woody Allen se sont séparés lorsque l’actrice a découvert qu'il entretenait une liaison avec sa fille adoptive, Soon-Yi, à l'époque âgée de 22 ans. En attendant sur Twitter Ronan Farrow (qui a pris le nom de sa mère au moment du divorce) a préféré plaisanter sur la situation : "Nous sommes tous 'peut-être' le fils de Frank Sinatra" a-t-il écrit sur le site de micro-blogging.

lu sur Vanity Fair

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !