Mexique : les cartels de la drogue se lancent dans la vessie de poisson exotique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ce commerce pour le moins singulier semble avoir explosé depuis le mois de juin à la suite d'un règlement de compte
Ce commerce pour le moins singulier semble avoir explosé depuis le mois de juin à la suite d'un règlement de compte
©

Sans limites

Mexique : les cartels de la drogue se lancent dans la vessie de poisson exotique

Venant rallonger une liste déjà fournie allant du cannabis à la cocaïne, en passant par le trafic d'êtres humains, les vessies de poissons exotiques suscitent depuis peu la convoitise de différents cartels mexicains.

Ce commerce pour le moins singulier semble avoir explosé depuis le mois de juin, à la suite d'un règlement de compte entre truands. Un des chefs locaux du crime organisé, Samuel Gallardo Castro (plus connu sous le pseudonyme "El Samy") a en effet été assassiné pour ne pas avoir payé une dette s'élevant à un million de dollars, contractée pour cargaison de ces fameuses vessies de poissons exotiques. Très appréciée en Chine pour ses qualités gustatives, la vessie du Totoaba y est souvent cuisinée en soupe, et se vend à des prix astronomiques.

Une enquête récente menée par le site "Mexicali Digital" affirme que les acheteurs se bousculent pour ce fameux produit, qui peut être revendu entre 7 000 et 14 000 dollars au marché noir. Souvent récoltée au large des côtes mexicaines dans le golf de Californie, la précieuse marchandise est acheminé par bateau jusqu'aux Etats-Unis, avant de voguer vers plusieurs ports d'Asie. 

D'après plusieurs associations américaines de protection du milieu marin, le développement de ce commerce illégal pourrait (à terme) provoquer l'extinction du Totoaba ainsi que celle d'autres espèces, ajoutant que si rien n'était fait pour endiguer ce phénomène, les conséquences pourraient se révéler désastreuses pour la faune aquatique dans son ensemble.

Lu sur Fox News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !