Mars : s'y rendre en 39 jours sera peut-être bientôt possible | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Mettre les pieds sur Mars sera bientôt possible
Mettre les pieds sur Mars sera bientôt possible
©Mars One

Objectif Mars

Mars : s'y rendre en 39 jours sera peut-être bientôt possible

Un nouveau type de moteur à plasma pourrait permettre d'atteindre en un temps record.

Un nouveau moteur pour atteindre la planète Mars en 39 jours ? C'est ce sur quoi travaille l'Agence spatiale américaine (Nasa) qui compte investir 10 millions de dollars dans son développement.

Aller sur Mars est la prochaine grande étape de la conquête spatiale depuis que l'homme a mis les pieds sur la Lune. Etape devenue plus accessible depuis que le robot Curiosity a fourni des images de la planète rouge. Cependant, avec la technologie actuelle, le voyage de la Terre à Mars durerait entre 6 et 8 mois. Impossible dès lors d'assurer le retour des astronautes.

Le projet envisagé par la Nasa est donc révolutionnaire puisqu'il permettrait d'effectuer cette distance en seulement 39 jours, soit environ 5 fois plus rapidement. Ce bouleversement s'inscrit dans le cadre du projet NEXTStep, dont le but est de financer des entreprises privées capable de développer des technologies spatiales utilisables sur le moyen et long terme. Parmi elles, l'Ad astra rocket company (AARC) dont le fondateur Franklin Chang-Diaz travaille en ce moment sur le projet VASIMR (Variable Specific Impulse Magnetoplasma Rocket), un moteur à propulsion magnéto-plasmique à impulsion spécifique variable.

Cette technologie permet de convertir, en le chauffant à très haute température, du gaz argon en un rayon plasma, une matière potentiellement très énergique. Franklin Chang-Diaz, qui a réussi à faire fonctionner un  prototype dans une chambre sous vide, dispose désormais 3 ans et 10 millions de dollars pour concrétiser le VASIMIR.

RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !