Mars : 1 058 candidats pré-sélectionnés pour la colonisation de la planète | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Mars : 1 058 candidats pré-sélectionnés pour la colonisation de la planète
©Reuters

Bon voyage

Mars : 1 058 candidats pré-sélectionnés pour la colonisation de la planète

Seules 24 personnes iront sur Mars en 2025.

La liste se réduit. Alors qu'ils étaient plus de 200 000 à espérer décrocher leur place pour un aller simple vers Mars, les candidats à la colonisation de la planète rouge ne sont plus que 1 058, a annoncé Mars One - une société néerlandaise à but non-lucratif ayant pour objectif d’organiser le premier vol spatial habité vers la planète rouge, à l’horizon 2025.

Sur les 1 058 candidats retenus, 586 sont des hommes et 472 des femmes. La majorité des candidats a moins de 35 ans (385 dossiers de moins de 25 ans et 415 dossiers de 26 à 35 ans). Le doyen des candidats est âgé de 81 ans et en aura plus de 90 au moment du grand départ. Les Etats-Unis, l’Afrique du Sud, l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, l’Espagne, l’Inde, le Royaume-Uni et la Russie forment le top 10 des nationalités les plus représentées dans cette sélection. Il y aurait 22 Français.

Lire aussi : à quoi ressemblerait la vie des colons du projet Mars One 2025

Bas Lansdrop, le cofondateur de Mars One, explique qu'il a fallu trier les candidatures, afin d'écarter les plaisantins de la sélection. Une série de tests physiques et mentaux vont être menés sur les 1 058 candidats restants. La fondation devrait tenter d'approcher plusieurs chaînes de télévision afin de rendre médiatiques les prochaines étapes de la sélection. "Nous pensons que nos candidats deviendront des célébrités dans leur ville et même dans leur pays", explique as Lansdrop.

"Les prochaines phases de sélection en 2014 et 2015 incluront des simulations rigoureuses, dont beaucoup en équipe, en testant les limites physiques et émotionnelles des candidats", précise également Norbert Kraft, médecin-chef de Mars One. Le caractère étant une condition indispensable à la réussite de cette installation sans possibilité de retour. Ils ne seront que 24 à effectuer le voyage.

Lu sur Les Echos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !