Marlène Schiappa sur C8 : le dérapage sexiste de Christian Estrosi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Marlène Schiappa sur C8 : le dérapage sexiste de Christian Estrosi
©Valery HACHE / AFP

Mufle

Marlène Schiappa sur C8 : le dérapage sexiste de Christian Estrosi

Le maire de Nice, que la présence prévue de Marlène Schiappa dans l'émission de Cyril Hanouna consacrée au grand débat national indigne, a dressé un parallèle peu flatteur à l'égard de la secrétaire d'État, avant de s'excuser.

Christian Estrosi a-t-il dépassé les bornes ? Invité au micro de Sud Radio ce mercredi 23 janvier, le maire de Nice a fait part de ses doutes quant à la participation de Marlène Schiappa à l'émission de divertissement "Balance ton Post" consacrée au grand débat national, animée par Cyril Hanouna et diffusée sur C8. Il voit en cette démarche une énième "gadgétisation de la vie politique", qu'il déplore.

"Si Le Journal du Hard existait encore, peut-être que Mme Schiappa irait"

"Moi, j'ai de la sympathie pour les émissions de divertissement. Je les regarde même. J'ai du respect. Elles sont là pour nous amuser", explique-t-il au micro de Sud Radio. "Mais si 'Le Journal du Hard' existait encore, peut-être que Mme Schiappa irait, je n'en sais rien". Et de poursuivre : "Est-ce qu'on veut continuer à décrédibiliser la vie publique dans notre pays ou au contraire, la remettre dans la place qui doit être la sienne ?".

Si sa dernière interrogation peut être légitime, la référence à l'émission de Canal+ consacrée à l'actualité du cinéma pornographique, qui d'ailleurs est encore en production, est bien plus maladroite et a suscité un véritable tollé sur les réseaux sociaux et dans la sphère politicomédiatique.

"Je tiens à m'en excuser, mais…"

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a par exemple dénoncé à l'issue du Conseil des ministres "un sexisme avéré et manifeste" et "une rare misogynie à laquelle on ne s'habituera jamais", imité dans la foulée par les ministre Nathalie Loiseau et Mounir Mahjoubi. "Ces phrases balancées à Marlène Schiappa sont autant de gifles envoyées au visage de toutes les filles et les femmes qui les entendent", fustige ce dernier.

Le principal intéressé a fini par présenter ses excuses sur Twitter. "Si vous avez été choquée par mon interrogation, je tiens à m'en excuser, mais votre participation à une émission de divertissement contribue à décrédibiliser la vie publique", a-t-il déclaré, à mi-chemin, donc, entre les excuses et la confirmation de ses dires. L'émission de Canal+, quant à elle, ne s'attendait pas à un tel coup de projecteur. "'Le Journal du Hard', c'est que de l'amour et du plaisir !", a fait savoir le compte du programme télévisé sur Twitter, enjoignant les deux politiques à être présents lors du tournage de la prochaine émission.

Sud Radio

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !