Les mamies joueuses n'iront pas en prison | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les mamies joueuses n'iront pas en prison
©

The Game

Les mamies joueuses n'iront pas en prison

A Chypre, elles devaient comparaitre pour avoir parié de l'argent lors d'une partie de cartes entre amies.

Laissez les mamies faire! Les autorités chypriotes ont annoncé vendredi qu'elles renonçaient à poursuivre 42 femmes âgées de 62 à 98 ans qui devaient comparaître courant avril pour avoir parié de l'argent lors d'une partie de cartes entre amies.

A Chypre, parier de l'argent en jouant aux cartes est strictement interdit. En revanche, l'île regorge d'officines de paris sportifs.

Cette décision survient alors que les informations de presse sur les poursuites judiciaires contre ces mamies adeptes du gin rami, passibles de six mois de prison pour s'être livrées à des jeux d'argent illégaux, ont suscité la consternation sur l'île.

Septuagénaires pour la plupart, ces femmes avaient été arrêtées par la police dans une maison privée de la ville côtière de Limassol en novembre 2009.

Elles étaient 44 à l'origine et jouaient au gin rami pour de l'argent -- la police avait saisi 100 euros. Deux accusées sont décédées depuis.

"Nous jouons pour le plaisir. Nous ne faisons pas de mal à des familles, nous ne privons pas d'enfants d'argent comme le font les grands joueurs", a expliqué au quotidien Phileleftheros la plus âgée, Eftychia Yiasemidou, une ex-institutrice âgée de 98 ans.

Lu sur Paris Normandie

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !