Malade, le musicien Phil Collins dit ne plus être capable "de tenir une baguette" de batterie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le chanteur et musicien britannique Phil Collins.
Le chanteur et musicien britannique Phil Collins.
©Paul Bergen / ANP / AFP

Légende du rock

Malade, le musicien Phil Collins dit ne plus être capable "de tenir une baguette" de batterie

Son groupe Genesis sera en tournée en octobre : Phil Collins se contentera de chanter et sera remplacé à la batterie par son fils.

Le chanteur et batteur britannique du groupe Genesis, Phil Collins, n'est plus capable "de tenir une baguette", a-t-il déclaré lors d'une interview avec la BBC (en anglais), vendredi 10 septembre.

Le musicien de 70 ans a expliqué que son fils, Nic Collins, le remplacera à la batterie lors des futurs concerts de Genesis. Le groupe est sur le point de reprendre la route après que sa tournée ait été retardée par la pandémie de COVID-19.

Interrogé sur le fait de ne pas reprendre sa place de batteur, Phil Collins a répondu : "J'aimerais bien, mais vous savez, je peux à peine tenir une baguette avec cette main. Il y a donc certaines choses physiques qui se mettent en travers de mon chemin. Je suis un peu handicapé physiquement, ce qui est très frustrant parce que j'aimerais jouer là-haut avec mon fils." À la place, il chantera avec le groupe, a-t-il dit.

Après cette prochaine tournée, Collins ne sait pas s'il continuera à faire des tournées. "Nous sommes tous des hommes de notre âge, et je pense que, dans une certaine mesure, c'est probablement mettre le groupe au placard", a-t-il déclaré. 

Collins avait eu une série de fractures au fil des ans et en 2015, il a subi une opération du dos qui lui a laissé des lésions nerveuses. En 2017, il est tombé, ce qui l'a amené à utiliser une canne pour l'aider à marcher.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !