LGV : Strasbourg est désormais à 1h46 de Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
LGV : Strasbourg est désormais à 1h46 de Paris
©

Vers la choucroute et au-delà

LGV : Strasbourg est désormais à 1h46 de Paris

Strasbourg-Paris en moins de deux heures : c'est possible depuis ce matin, avec l'entrée en service de la ligne à grande vitesse Est.

Juste à temps pour les vacances d'été : le premier train de la LGV Est, la nouvelle ligne à grande vitesse, est arrivé vers 8h20 ce dimanche matin en gare de Strasbourg. Il était parti 1h50 plus tôt depuis Paris. Sans compter les retards, à partir d'aujourd'hui, les trains directs entre Paris et Strasbourg mettront désormais 1h46, contre 2h20 auparavant. La ligne permettra aussi de rallier plus rapidement Bruxelles et le Luxembourg. La LGV Est est d'ailleurs baptisée "l'Européenne".

Cet exploit - surtout lorsque l'on sait qu'il y a 10 ans, il fallait 4h pour relier les deux villes - est rendu possible par la mise en service de 106 km de nouvelles voies, qui sont une prolongation de la LGV mise en service en juin 2007.

L’ouverture de cette portion de ligne se déroule avec trois mois de retard, suite au déraillement d'une rame d'essai, qui avait fait 11 morts et une quarantaine de blessés en novembre 2015 à Eckwersheim.

Le gain de temps ne doit pas faire oublier le coût de cet investissement : 2 milliards d’euros – versés à 34 % par l’État et à 32 % par les collectivités locales. Une facture qui laisse dubitatif Yves Crozet, professeur au Laboratoire aménagement économie transports (LAET) de l’Université de Lyon : "Il semble que cet axe ne rencontre pas un grand succès de fréquentation", dit-il au journal La Croix, ne trouvant pas "évident" la nécessité de ce tronçon au vu du gain horaire.

D'ici à 2020, la SNCF espère augmenter la fréquentation annuelle de la LGV de 700.000 voyageurs, en la faisant passer de 12,1 millions actuellement à 12,8 millions. Consciente de l’enjeu, la SNCF promet une évolution "très raisonnable" des tarifs. 

Lu sur France Bleu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !