Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Gorille
©JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Singes

Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation

Un modèle de relation qui reflète ce que l'on constate chez les humains

Les gorilles de montagne vivent en groupes familiaux, se nourrissant, se reposant et dormant ensemble, mais ces groupes se séparent parfois de façon permanente, après avoir vécu ensemble pendant des années. Mais ils se souviennent de leurs anciens amis et sont amicaux les uns avec les autres quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation, selon des recherches menées par le Dian Fossey Gorilla Fund et l'Université d'Exeter, et publiées dans le Journal of Animal Ecology, signale Sky News.

Ces  gorilles ont tendance à réagir de manière agressive lorsqu'un autre groupe s'égare dans leur territoire principal, que les intrus leurs soient ou non familiers, mais une étude a révélé que cela se passe bien, par contre, avec des groupes qui se sont déjà rencontrés auparavant, même au bout d'une dizaine d'années.

Alors que les humains ont une capacité inégalée de coopération basée sur les amitiés qui s'étendent au-delà de nos cercles sociaux immédiats, les résultats de l'étude suggèrent que les gorilles entretiennent également des «amitiés» similaires entre les groupes, permettant un accès partagé à l'espace et aux ressources avec un risque réduit d'agression.

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !