Les fruits de mer permettent de rallonger l'espérance de vie... des souris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les fruits de mer permettent de rallonger l'espérance de vie... des souris
©

Potion magique

Les fruits de mer permettent de rallonger l'espérance de vie... des souris

Une étude publiée dans le journal "Nature Communications" affirme que la glucosamine (très présente dans les fruits de mer) a pu rallonger de 10% l'espérance de vie de certains rongeurs.

Et si une potion à base de homard, de crabe, et de crevette était en fait le secret de la jeunesse éternelle? Une étude britannique publiée la semaine dernière dans le journal "Nature Communications" révèle que plusieurs fruits de mer pourraient bien renfermer des vertus inattendues en la matière. Selon cette étude, le complément alimentaire baptisé "glucosamine", très présent dans les fruits de mer, a permis de rallonger de 10% l'espérance de vie de plusieurs souris de laboratoire. Si le même procédé se révélait concluant chez les êtres humains, notre espérance de vie moyenne pourrait être ainsi rallongée de huit ans.

Le Docteur Michael Ristow, biochimiste à l'institut technologique de Zurich, a donc nourrit des souries vieillissantes avec le fameux complément alimentaire, avant de comparer leur évolution à celle de souris d'âge similaire suivant un régime alimentaire classique. Selon lui, les effets bénéfiques observés résultent d'une méprise de la part des rongeurs : leur corps prendrait ainsi les acides aminés générés par la glucosamine pour des protéines. Déjà utilisés contre l'arthrite, les compléments alimentaires à base de glucosamine sont commercialisés dans des magasins spécialisés et représentent des ventes annuelles de 41.6 millions de livres sterling au Royaume-Uni.


Lu sur Le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !