Les Etats-Unis mettent au point l'horloge la plus précise du monde | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
L'horloge pourrait permettre de mesurer plus précisément la gravité et le champ magnétique.
L'horloge pourrait permettre de mesurer plus précisément la gravité et le champ magnétique.
©

C'est le temps qui court

Les Etats-Unis mettent au point l'horloge la plus précise du monde

Elle est censée varier de moins d'une seconde en 13,8 milliards d'années.

Une bonne nouvelle pour les accros à la ponctualité. Des chercheurs américains viennent de mettre au point une toute nouvelle horloge - qui n'y ressemble absolument pas - censée être la plus précise jamais élaborée. Selon Andrew Ludlow, physicien du National Institute of Standard and Technology (NIST), et ses collègues, l'objet variera de moins d'une seconde en 13,8 milliards d'années. "Il s'agit d'une avancée importante dans l'évolution des horloges atomiques de la prochaine génération actuellement en développement dans le monde", a-t-il estimé.

La pendule atomique - qui s'appuie sur la fréquence toujours constante de la lumière nécessaire pour faire vibrer un atome - fonctionne avec des atomes d'ytterbium et un système de lasers. Cela lui permet d'être environ dix milliards de fois plus précise qu'une simple montre à quartz. Cet objet, qui n'en est qu'au stade expérimental, pourrait permettre de mesurer plus précisément la gravité, le champ magnétique, la température et améliorer la précision des GPS.

L'horloge la plus précise du monde pourrait également avoir une implication bien plus spectaculaire. Avec un laser qui bat 518 000 milliards de fois par seconde, la machine pourrait redéfinir le temps universel - une échelle de temps basée sur la rotation de la Terre - internationalement.

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !