Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, affirme n'avoir aucun accord secret avec Donald Trump | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Mark Zuckerberg Facebook
Mark Zuckerberg Facebook
©Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP

Influence des réseaux sociaux

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, affirme n'avoir aucun accord secret avec Donald Trump

Mark Zuckerberg a reconnu s'entretenir avec le président américain Donald Trump, tout en précisant qu'il faisait la même chose avec son prédécesseur.

Mark Zuckerberg, à la tête du réseau social Facebook, a assuré, ce lundi 20 juillet, n'avoir noué aucun accord secret avec le président américain Donald Trump. Le PDG de Facebook a accordé une interview au site d'informations Axios. 

"Je suis au courant de cette spéculation mais qu'on soit bien clair : il n'y a aucun accord d'aucune sorte. La simple idée qu'il puisse exister un accord est en fait assez ridicule".

Mark Zuckerberg a reconnu s'entretenir "de temps en temps" avec Donald Trump. Mais il a aussi eu plusieurs conversations avec son prédécesseur Barack Obama et avec d'autres responsables politiques dans le monde. 

Le patron de Facebook a souligné lundi n'avoir a priori pas reçu beaucoup de faveurs de la part de l'administration actuelle, le groupe ayant notamment été condamné en 2019 à une amende record de 5 milliards de dollars par l'agence américaine de protection des consommateurs pour ne pas avoir su protéger les données personnelles de ses utilisateurs.

Facebook fait aussi l'objet d'enquêtes pour atteinte à la concurrence de la part de plusieurs agences gouvernementales et est sous le coup, comme d'autres géants du web, d'un décret remettant en cause une loi offrant aux plateformes numériques une immunité contre toute poursuite judiciaire liée aux contenus publiés par des tiers.

Facebook a également été récemment critiqué pour ne pas lutter suffisamment contre les contenus problématiques, haineux et la désinformation. 

Plusieurs grandes compagnies, dont Starbucks, Adidas, Coca-Cola, Unilever ou Ford, ont récemment décidé de cesser d'acheter des espaces publicitaires auprès de Facebook.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !