Le chanteur Christophe a été inhumé "dans la plus stricte intimité" au cimetière du Montparnasse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Le chanteur Christophe a été inhumé "dans la plus stricte intimité" au cimetière du Montparnasse
©JOEL SAGET / AFP

"Les Paradis Perdus"

Le chanteur Christophe a été inhumé "dans la plus stricte intimité" au cimetière du Montparnasse

Le chanteur Christophe, décédé le 16 avril à l’âge de 74 ans, a été inhumé au cimetière du Montparnasse en ce jeudi 7 mai.

A cause du confinement, les fans du chanteur Christophe, bouleversés par sa disparition, ont été "privés" d’une cérémonie d’hommage à l’artiste, l’inoubliable interprète des tubes comme "Les Mots Bleus", "la Dolce Vita", "Les Paradis perdus", ou encore "J’l’ai pas touchée".

Le chanteur Christophe, décédé le 16 avril à l’âge de 74 ans, a été inhumé en ce jeudi 7 mai "au cimetière du Montparnasse dans la plus stricte intimité", selon des précisions de sa famille dans un communiqué. Dans l’émission de Catherine Ceylac, Christophe avait d’ailleurs fait l’étrange prédiction qu’il n’y aurait personne à son enterrement… 

Christophe est mort le 16 avril à l’âge de 74 ans. Daniel Bevilacqua, de son vrai nom, est décédé le 16 avril dernier "des suites d’un emphysème", une maladie pulmonaire, avait expliqué son épouse Véronique.

Sa disparition avait bouleversé le monde de la culture. Jean-Michel Jarre, auteur des textes de deux de ses albums majeurs – et leurs morceaux phares – "Les Paradis Perdus" (1973) et "Les Mots bleus" (1974), avait confié perdre "un membre" de sa "tribu" : 

"C’était plus qu’un chanteur, c’était un couturier de la chanson".

Récemment, une des chansons de Christophe, "Océan d’amour", avait été choisie par JoeyStarr (NTM) pour rendre hommage aux "héros du quotidien" et récolter des dons au profit de Médecins du Monde.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !