Lady Gaga : "J'étais très déprimée fin 2013, j'avais l'impression de mourir" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Lady Gaga déclare qu'elle était en dépression à la fin de l'année 2013
Lady Gaga déclare qu'elle était en dépression à la fin de l'année 2013
©

Tout n'est pas si rose

Lady Gaga : "J'étais très déprimée fin 2013, j'avais l'impression de mourir"

La chanteuse a fait part de son mal-être à la fin de l'année dernière notamment suite à l'échec de son dernier album ArtPop.

Lady Gaga fait régulièrement parler d'elle. Entre provocations et millions de disques vendus, la star internationale est une héritière de Madonna. Mais tout n'est pas rose dans sa vie d'artiste comme elle l'a récemment confié au Harper's Bazaar. La chanteuse a en effet révélée avoir eu l moral à zéro il y a encore quelques semaines.

"J’étais très déprimée fin 2013. J’ai eu l’impression de mourir, je ne voyais plus la lumière" affirme-t-elle. Et Lady Gaga de poursuivre ses confessions : "J’étais fatiguée de me battre contre les gens. Je ne sentais même plus mon propre battement de cœur. J’étais en colère, cynique et je ressentais cette tristesse profonde telle un poids que je transportais partout avec moi. Je n’avais plus envie de me battre. Je ne voulais plus me défendre encore une fois, face à une personne de plus qui m’avait menti".

Cette personne est très certainement son ancien manager Troy Carter, avec qui elle a arrêté de travailler en novembre, quelques jours avant la sortie de son album ArtPop au succès mitigé. La chanteuse de 27 ans a aussi reconnu avoir pleuré pendant des journées entières au cours de cette dépression. Mais elle assure que désormais ce mauvais moment est derrière elle et qu'elle a finalement décidé de se battre. "Je me suis dit il le faut, pour ton bien. Pour ta musique. Pour tes fans et ta famille”.

lu sur Harper's Bazaar

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !