La vraie raison pour laquelle les femmes vivent plus longtemps que les hommes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, c'est un fait
Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, c'est un fait
©Reuters

Mystère

La vraie raison pour laquelle les femmes vivent plus longtemps que les hommes

Une étude montre que le système immunitaire des femmes vieillit plus lentement que celui des hommes.

L'inégalité homme-femme à l'envers. Une question a particulièrement titillé certains scientifiques japonais. Mais pourquoi donc les hommes vivent moins longtemps que les femmes ? Selon ces derniers, il s'agirait avant tout d'une plus grande résistance du système immunitaire chez vous, mesdames, qui permettrait une meilleure défense du corps face aux maladies. Au contraire, l'augmentation de la fragilité des hommes face aux maladies raccourcit leur vie.

Pour réaliser cette étude qui est parue dans la revue spécialisée Immunity & Ageing, les experts nippons avaient pour objectif de clarifier cette question. Le professeur Katsuiku Hirokawa et ses collègues, de l'Université médicale de Tokyo, ont alors analysé des échantillons de sang de 350 hommes et femmes âgés entre 20 et 90 ans. Ils ont ensuite mesuré les niveaux de globules blancs et les molécules appelées cytosines qui interagissent avec les cellules du système immunitaire afin de réguler la réaction du corps face aux maladies.

Pour les deux sexes, le nombre de globules blancs par personne a diminué avec l'âge. Néanmoins, un examen plus détaillé a prouvé qu'il existait des différences entre les hommes et les femmes au niveau de deux composants clés du système immunitaire : les lymphocytes T, qui protègent le corps des infections, et les lymphocytes B, que sécrètent des anticorps. Le taux de diminution était alors plus rapide chez les hommes que chez les femmes.

"Les changements en lien avec l'âge selon divers paramètres sont différents entre les hommes et les femmes", a expliqué Katsuiku Hirokawa avant d'ajouter "nos résultats indiquent que le taux de diminution selon ces paramètres est plus lente chez les femmes que chez les hommes et, cela explique qu'elles vivent plus longtemps".

Lu sur BBC Mundo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !