Justice : Johnny Depp rejette les accusations de violences formulées par Amber Heard | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
L'acteur Johnny Depp dans la salle d'audience du palais de justice du comté de Fairfax, en Virginie, le 18 avril 2022.
L'acteur Johnny Depp dans la salle d'audience du palais de justice du comté de Fairfax, en Virginie, le 18 avril 2022.
©Steve Helber / POOL / AFP

Tribunal

Justice : Johnny Depp rejette les accusations de violences formulées par Amber Heard

L'ancien couple s'accuse mutuellement de diffamation lors du procès qui se tient à Fairfax, près de Washington, à la suite d'une tribune publiée dans le Washington Post en 2018.

L'acteur hollywoodien Johnny Depp a catégoriquement balayé, le mardi 19 avril devant un tribunal américain, les accusations de violences formulées par son ex-femme Amber Heard :

« Je n'ai jamais frappé Mlle Heard ou toute autre femme de ma vie », a-t-il affirmé.

Selon Johnny Depp, les allégations d'Amber Head sont « odieuses et dérangeantes » et « fondées sur aucune sorte de vérité ».

L'ancien couple s'accuse mutuellement de diffamation lors de ce procès. Dans une publication du Washington Post, l'actrice de 35 ans ne citait pas nommément Johnny Depp mais elle évoquait les accusations de violences conjugales qu'elle avait portées contre son mari en 2016.

Questionné par l'un de ses avocats, Johnny Depp a assuré mardi avoir porté plainte pour « rétablir les faits », se déclarant « obsédé par la vérité ».

L’acteur a néanmoins admis avoir été pendant plusieurs années dépendant aux opiacés, avant sa relation avec Amber Heard.

Johnny Depp a expliqué avoir pris ces drogues comme « automédication » et n'avoir « jamais perdu le contrôle » :

« La caractérisation par Mlle Heard de ma soi-disant toxicomanie est grossièrement exagérée et, je suis désolé de le dire, mais une large partie est tout simplement fausse ».

Au tribunal, les avocats d’Amber Heard ont décrit Johnny Depp comme un « monstre » quand il buvait ou prenait de la drogue. Johnny Depp avait en lui « une énorme colère » qui le transformait en « démon » qui « agressait verbalement, psychologiquement, physiquement et sexuellement » Amber Heard, selon les explications de Maître Bredehoft.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !