Johnny Hallyday: Laura Smet et David Hallyday lancent une seconde action en justice | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Johnny Hallyday: Laura Smet et David Hallyday lancent une seconde action en justice
©Valery HACHE / AFP

J’oublierai ton nom

Johnny Hallyday: Laura Smet et David Hallyday lancent une seconde action en justice

Les deux enfants aînés du rockeur veulent un droit de regard sur son album posthume et le gel de son patrimoine.

Préparez-vous, car le feuilleton autour de la succession de Johnny Hallyday n'est pas près de s'arrêter. Nouveau développement ce samedi : ses enfants déshérités, Laura Smet et David Hallyday, ont lancé une nouvelle procédure en justice.

Leurs avocats ont indiqué ce samedi qu'après essuyé un refus de Laeticia Hallyday, Laura Smet a décidé de saisir la justice pour "prendre connaissance du projet d'album posthume afin de pouvoir exercer ses prérogatives d'héritier, pour pouvoir confirmer le respect de l'intégrité artistique de l'entier contenu de cet album dont la presse a annoncé qu'il aurait été récemment terminé".

Les deux enfants du rockeur ont saisi en référé a saisi en référé  le président du tribunal de grande instance de Nanterre "afin de se voir autorisée à prendre des mesures conservatoires et notamment de se voir communiquer sous 48h le projet d'album". En outre, ils ont demandé le gel des biens immobiliers du chanteur (plusieurs villas de luxe à Los Angeles, Saint-Barthélémy et Marnes-la-Coquette) et la mise sous séquestre de ses droits d'auteur.

L'audience est fixée au jeudi 15 mars.

Laura Smet et David Hallyday, en début de semaine, avaient lancé une première action en justice pour contester le testament américain de leur père au seul profit de Laeticia.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !