Jérôme Rothen et Daniel Riolo écartés de l'antenne de RMC après leurs propos sur Najila Trindade, la victime présumée de Neymar | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Jérôme Rothen et Daniel Riolo écartés de l'antenne de RMC après leurs propos sur Najila Trindade, la victime présumée de Neymar
©capture d'écran Youtube / RMC

Polémique

Jérôme Rothen et Daniel Riolo écartés de l'antenne de RMC après leurs propos sur Najila Trindade, la victime présumée de Neymar

Selon des informations du Parisien, la direction de RMC a décidé de priver d'antenne Daniel Riolo et Jérôme Rothen suite à leurs propos déplacés sur Najila Trindade, la jeune femme qui accuse Neymar de viol.

Les propos polémiques de Daniel Riolo et Jérôme Rothen sur Najila Trindale, la jeune femme qui a accusé Neymar de l'avoir violée, ont provoqué une réaction en interne. 

D'après des informations du Parisien, le directeur général de RMC Sport, Laurent Eichinger, a condamné les propos tenus à l'antenne par Jérôme Rothen et Daniel Riolo et des sanctions ont été appliquées.

Jérôme Rothen et Daniel Riolo seront reçus par leur direction en milieu de semaine. Ils ne participeront plus à l'émission "L'After foot". Daniel Riolo ne sera plus invité également sur le plateau des "Grandes gueules", l'émission animée par Alain Marschall et Olivier Truchot. Jérôme Rothen et Daniel Riolo ne vont plus commenter de matches également. 

L'avenir des deux hommes au sein de RMC et de BFMTV pourrait donc se jouer lors de la réunion prévue cette semaine. 

La polémique a éclaté lors d'une émission récente. Daniel Riolo et Jérôme Rothen ont évoqué l'affaire de viol présumé concernant la star du PSG, Neymar. Ils ont alors vivement dénigré Najila Trindade, la jeune femme qui accuse le footballeur Neymar de l'avoir violée.

Daniel Riolo a tenu les propos suivants : 

 "Dans l’histoire de Neymar, j’ai pas pu m’empêcher de penser à un truc un peu con. [...] Mais la nana, tu l’as vu la nana ? Quand tu fais venir une nana du Brésil. Je m’attendais à ce que ce soit un avion de chasse intersidéral. J’étais vachement déçu. Faire venir, faire prendre l’avion etc, tu vois ça débarquer ? [...] Et en plus à l’arrivée tu te retrouves dans la merde".

Jérôme Rothen a indiqué que la jeune femme "joue les barrages".  L'ancien footballeur considère que Najila Trindade est "de deuxième division".

Leurs propos ont provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux ces derniers jours. 

La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité femmes hommes Marlène Schiappa s'est exprimée sur ce dossier. Elle a annoncé dimanche qu'elle saisissait le CSA après les propos sexistes tenus sur la chaîne RMC Sport à l'encontre de la femme accusant Neymar de viol. 

"Évidemment je signale ces propos au CSA. Au-delà de leur bêtise crasse, de leur méchanceté notoire et de leur méconnaissance de la culture du viol, ils offensent les femmes (et par ailleurs nuisent à l'image du foot). […] Je pense à toutes les femmes qui hésitent à dénoncer-porter plainte après avoir été violées ou agressées sexuellement et qui craignent ce type de remarques".

La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, s’est également exprimée sur cette polémique en publiant un message sur Twitter : 

"Pour qu'on puisse parler autrement du sport et autrement des femmes dans notre société, il faut penser à une revue d'effectifs. Je connais des joueurs de 5e division de district plus pertinents que Riolo et Rothen".

Daniel Riolo a présenté ses excuses depuis. Il a évoqué un "dérapage" et une "blague déplacée". Il a souligné que ce qu'il a dit "sur cette femme était évidemment déconnecté du viol présumé". 

Jérôme Rothen s'est exprimé sur Twitter. Il a indiqué que ses paroles ne sont pas "acceptables". Il "regrette de ne pas en avoir pris conscience sur le moment".

Selon des précisions du Parisien, la société des journalistes de RMC s’est désolidarisée des propos tenus à l’antenne et "condamne fermement les propos sexistes et injurieux".

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !