Jack l'éventreur : le scientifique qui affirmait l'avoir identifié s'était en fait trompé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Le test ADN avait identifié un immigré polonais de 23 ans nommé Aaron Kosminski.
Le test ADN avait identifié un immigré polonais de 23 ans nommé Aaron Kosminski.
©capture écran Daily Mail

Erreur de débutant

Jack l'éventreur : le scientifique qui affirmait l'avoir identifié s'était en fait trompé

Le chercheur à l'origine de cette découverte, Jari Louhelainen, a malheureusement commis une "erreur de nomenclature" dans la réalisation de son test ADN, ce qui rend caduques toutes ses conclusions.

Cette découverte était jusqu'ici considérée comme une preuve scientifique irréfutable permettant de mettre enfin un nom et un visage sur un des tueurs en série les plus célèbres de l'Histoire. 

D'après les résultats d'une analyse ADN réalisée sur un morceau de tissu, un immigré polonais de 23 ans nommé Aaron Kosminski avait été identifié de manière "définitive, catégorique, et absolue" comme l'auteur des meurtres qui ont terrifié la capitale britannique en 1888.

Le scientifique à l'origine de cette découverte, Jari Louhelainen, a malheureusement commis une "erreur de nomenclature" dans la réalisation de son test ADN, ce qui rend caduques toutes ses conclusions sur l'identité de Jack l'éventreur.

D'abord relevée par des bloggeurs australiens, cette erreur a ensuite été soulignée par quatre experts de l'analyse ADN qui confirment que la culpabilité de Kosminski n'est en fait qu'une supposition.

Lu sur The Independant

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !