Italie : Mika victime d'insultes homophobes, il réagit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le maire de Florence Dario Nardella a réagi sur Twitter ce dimanche en affirmant qu'il n'accepterait jamais l'homophobie ou l'intolérance dans sa ville.
Le maire de Florence Dario Nardella a réagi sur Twitter ce dimanche en affirmant qu'il n'accepterait jamais l'homophobie ou l'intolérance dans sa ville.
©Reuters

Réponse

Italie : Mika victime d'insultes homophobes, il réagit

Le chanteur a retrouvé toutes les affiches de ses concerts taguées d'inscriptions homophobes très choquantes à Florence et a décidé de ne rien laisser passer.

Le chanteur libanais Mika a fait son coming out en 2012 dans le magazine américain Instinct et on pouvait espérer mieux du public italien. Alors que la popstar devait donner une série de concerts en Italie, toutes les affiches du chanteur ont été taguées à Florence avec l'inscription en énorme du mot "Frocio", signifiant littéralement "Pédé" en italien. Sur les  affiches, les yeux du chanteur ont été tagués en noir, laissant apparaître un coté démoniaque très perturbant.

Mika a décidé de réagir sur Twitter le 8 août en postant ce message : "J’avais effectivement vu cette photo et mon première reflexe a été de ne rien dire… Je pensais que c’était mieux d’ignorer ces mots odieux que je connais bien, mais vous avez raison, il faut rompre le silence. Je n’ai pas peur de ceux qui me discriminent Personne ne doit avoir peur d'eux. L’amour fait ce qu’il veut". Ses 900 000 followers ont immédiatement relayé le message et le chanteur a une fois de plus prouvé son courage et ses valeurs humanistes. 

De son coté, le maire de Florence Dario Nardella a réagi sur Twitter ce dimanche en affirmant qu'il n'accepterait jamais l'homophobie ou l'intolérance dans sa ville et le chanteur s'est empressé de retweeter son message. La popstar a finalement décidé de mettre en photo de profil sur son compte Twitter les affiches taguées pour ridiculiser leurs auteurs. Mika est né à Beyrouth au Liban dans un pays où l'homosexualité est difficilement acceptée et a mis longtemps avant de faire son coming out, se déclarant d'abord bisexuel en 2009 puis gay en 2012. 

Lu sur RTL.be

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !