Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Des artistes et des intermittents du spectacle installent des banderoles au sommet du théâtre "Théâtre de la ville" à Paris le 29 juin 2014.
Des artistes et des intermittents du spectacle installent des banderoles au sommet du théâtre "Théâtre de la ville" à Paris le 29 juin 2014.
©MIGUEL MEDINA / AFP

Monde de la culture

Intermittents du spectacle : l'année blanche sera prolongée jusqu'en décembre 2021

L’année blanche pour les intermittents du spectacle sera prolongée jusqu’en décembre prochain. Cette mesure, décidée en mai 2020 par Emmanuel Macron, devait initialement s’achever le 31 août 2021. Les intermittents demandaient son prolongement jusqu'au mois d'août 2022.

Les intermittents du spectacle, privés de leurs cachets suite à la crise sanitaire et face aux conséquences de la pandémie sur le secteur culturel et artistique, bénéficieront d'une prolongation de quatre mois, jusqu'en décembre 2021, de leur indemnisation chômage. Cette décision a été annoncée ce mardi 11 mai par les ministères de la Culture et du Travail.

Cette mesure, décidée en mai 2020 par Emmanuel Macron et communément appelée « année blanche », devait initialement s’interrompre le 31 août 2021. Les intermittents demandaient, eux, une deuxième année blanche et une extension des dates face aux incertitudes sanitaires.

La prolongation jusqu'en décembre sera suivie, en 2022, de mesures d'aides pour accompagner la reprise d'activité des 120.000 professionnels du spectacle vivant.

« Ces mesures vont permettre à ceux qui, faute de périodes travaillées suffisantes, ne parviendraient pas à renouveler leurs droits aux allocations et, donc, à bénéficier de l'accès à une indemnité pendant toute l'année 2022 », selon les précisions des ministères dans un communiqué commun.

Pour obtenir l'assurance chômage, les intermittents doivent avoir travaillé 507 heures sur douze mois. Pour les moins de 30 ans, ce seuil va être abaissé temporairement à 338 heures.

Dans un communiqué, la CGT Spectacle a tenu à saluer la prolongation de quatre mois de l'année blanche et la mise en place de filets de sécurité pour 2022 mais précise que cette mesure va générer une « nouvelle baisse d'indemnisation pour celles et ceux qui n'auront pas ou très peu travaillé du fait des interdictions depuis mars 2020 ».

Le régime des intermittents concerne 120.000 artistes et techniciens indemnisés chaque année, une main d'oeuvre cruciale pour le monde artistique et culturel.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !