Il faudra encore attendre avant d'avoir un message du Big Bang | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Il faudra encore attendre avant d'avoir un message du Big Bang
©Reuters

Dommage

Il faudra encore attendre avant d'avoir un message du Big Bang

La détection d'ondes gravitationnelles issues de cette explosion, annoncée en mars 2014, vient d'être invalidée.

La rumeur avait donc raison. Les scientifiques n'ont pas encore détecté les fameuse ondes gravitationnelles du Big Bang, prophétisées par la théorie de la relativité d'Einstein. Il s'agit de vibrations émises après l'explosion primaire qui circulerait dans l'espace jusqu'à nous. Les distances sont telles qu'il aurait donc fallu 13,6 milliards d'années pour qu'elles parviennent jusqu'à la Terre.

En mars 2014, l'équipe américaine Bicep2 affirmait avoir repéré ces fameuses ondes, ce qui représentait une avancée majeure dans l'histoire de la science. Las, les Européens de la mission Planck ont finalement réétudié en détails ces observations pour démentir cette annonce.

Finalement, l'origine de ces vibrations est beaucoup plus commune. Elles viendraient de notre galaxie et plus précisément de la poussière de notre galaxie qui est en mouvement permanent dans l'espace. En septembre dernier, une étude de l’Institut d’astrophysique spatiale suspectait déjà fortement le rôle de cette poussière dans la "découverte" des Américains.

Les ondes du Big bang n'ont donc toujours pas été découvertes. La course au prix Nobel reste ouverte.

Lu sur Le Journal de la Science

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !