Hyperloop : le nouveau projet d'Elon Musk dévoilé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
"Hyperloop" serait capable d'atteindre la vitesse de 1 220km/h.
"Hyperloop" serait capable d'atteindre la vitesse de 1 220km/h.
©

Voyage du futur

Hyperloop : le nouveau projet d'Elon Musk dévoilé

Le milliardaire américain Elon Musk, déjà à l'origine du constructeur automobile Tesla, espère en faire le "cinquième moyen de transport moderne".

Alors que l'on pensait le projet peu crédible voire enterré, Elon Musk a relancé l'intérêt autour de son "Hyperloop". Une invention qu'il souhaite voir devenir le "cinquième moyen de transport moderne" après l'avion, le train, la voiture et le bateau à moteur. Évoqué pour la première fois il y a un an, en juillet 2012, "Hyperloop" se présente comme un appareil à mi-chemin entre un avion et un train, capable d'atteindre la vitesse de 1 220 km/h.

Le cofondateur de PayPal, qui semblait avoir abandonné son projet, a finalement présenté le lundi 12 août 2013 Hyperlook Alpha, un document de 57 pages présentant l'appareil dont la fabrication pourrait se faire d'ici une dizaine d'années. "L'Hyperloop consiste en un tube à basse pressurisation au sein duquel des capsules sont transportées à faible et à grande vitesse, reposant sur des coussins d'air pressurisé", explique le document. Les capsules seraient propulsées grâce à un champ magnétique généré par une version du moteur électrique utilisé sur la voiture électrique Tesla S - Tesla est l'une des entreprises de Musk - alimenté par l'énergie solaire. A l'intérieur, le voyageur se sentirait comme à bord d'un avion.

L'"Hyperlook" n'est pas qu'un projet un peu fou enfanté par la démesure d'un milliardaire. Selon Hyperlook Alpha, le moyen de transport pourrait permettre de réaliser d'importantes économies sur les trajets inférieurs à 1 500 kilomètres. Elon Musk pense par exemple pouvoir relier Los Angeles et San Francisco (600 km) en seulement trente-cinq minutes pour un coût total de 6 milliards de dollars. Une somme plus de six fois inférieure aux 68 milliards du projet de train à grande vitesse récemment approuvé par les autorités californiennes pour un temps de trajet bien plus long. Le train est censé couvrir ces 600 km en deux heures quarante minutes.

Avec un départ de capsule de vingt passagers toutes les trente secondes, il en coûterait 20 dollars pour un aller simple. "Hyperloop" serait également beaucoup moins vulnérable aux séismes et peu exposé aux accidents, ne pouvant ni s'écraser ni dérailler. Le projet d'Elon Musk n'en est pas pour autant totalement lancé. Le milliardaire n'est pas sûr de s'impliquer dans la construction de l'appareil et le document soumis au public comporte, de son propre aveu, "sans aucun doute des erreurs et des éléments à optimiser". Un "prototype de démonstration" devrait toutefois voir le jour. Reste à savoir quand.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !