Hot Girls Wanted: le docu choc sur les pratiques du porno qui fait scandale aux Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le documentaire Hot Girls Wanted a bouleversé le festival Sundance.
Le documentaire Hot Girls Wanted a bouleversé le festival Sundance.
©Reuters

Classé X

Hot Girls Wanted: le docu choc sur les pratiques du porno qui fait scandale aux Etats-Unis

Les deux auteurs ont décidé de se lancer dans ce documentaire après avoir été frappé par les longues files de jeunes filles qui attendaient, à la sortie des lycées, pour tourner des scènes pornos.

Elles sont (très) jeune, jolies, et des proies faciles pour l’industrie du porno. Le documentaire Hot Girls Wanted a bouleversé le festival de Sundance en abordant la question des jeunes filles qui se lancent dans le cinéma pornographique, attirées par les promesses de gloire et d'argent facile, avant d’être "jetées" au bout de 6 mois.

L'idée de ce reportage est venu aux deux journalistes, Jill Bauer et Ronna Gradus, alors qu'elles enquêtaient initialement sur le business du porno en ligne et la consommation de ce dernier par les jeunes Américains. Elles ont alors été frappées par les files de très jeunes filles en rang, à la sortie des lycées, pour tourner une scène pornographique.

"On se disait que ce n'était pas possible, parce que si c'était vrai, il y aurait déjà eu des articles là-dessus. On ne pouvait littéralement pas y croire" ont-elle confié. "C'est la loi de la jungle", se désolent-t-elles "Tout le monde peut tourner ce genre de film. N'importe qui peut aller sur Craigslist pour recruter une fille. Il suffit de prouver qu'elle a 18 ans".

Les filles les plus appréciées ont celles "qui acceptent les scènes de viol simulé et de fellation violente" expliquent les journalistes, qui soulignent également que l’industrie est constamment à la recherche de nouveaux visages et de chair fraiche. Les "actrices" ne restent donc pas longtemps sur le marché.

Émaillé de scènes crues, le docu donne également des chiffres chocs sur la fréquentation des sites X et révèle certaines pratiques douteuse. En plein film, des bannières publicitaires "Latina Abuse" ("Filles latines agressées"), ou "18 & Abused" ("18 ans et agressée") surgissent comme des pop-up sur un écran d'ordinateur, accompagnées d'un bruit sourd.

Jill Bauer et Ronna Gradus souhaitent que leur reportage provoque un débat et des modifications dans la loi américaine, pour notamment imposer des règles plus strictes aux producteurs.

Lu sur 20minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !