Il vole dans les cimetières pour faire un mausolée à son chien | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
L'urne de l'animal a été trouvée au domicile du voleur
L'urne de l'animal a été trouvée au domicile du voleur
©Flickr/oliviacapel

Hommage

Il vole dans les cimetières pour faire un mausolée à son chien

La justice a décidé de faire subir au Nancéien de 37 ans une expertise psychiatrique.

Un homme de 37 ans, originaire de Nancy, a passé une nuit en garde à vue pour avoir dérobé des statuettes au cimetière de Maxéville, en Meurthe-et-Moselle, rapporte l'Est républicain mercredi 31 août.  Pris sur le fait, l'homme avait en sa possession six angelots et vierges au moment où les policiers l'ont interpellé. Ces derniers en ont découvert une dizaine d'autres, dérobés dans des cimetières environnants, lors d'une perquisition à son domicile.

Interrogé, le voleur de bibelots funéraires, qui a avoué avoir débuté ses larcins début août, a expliqué vouloir constituer un mausolée à la mémoire de son chien. L'urne de l'animal a été trouvée à son domicile.

Le Nancéien a été présenté à un juge afin de prolonger sa garde à vue. Le parquet a par ailleurs décidé de lui faire subir une expertise psychiatrique.

Lu sur l'Est républicain

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !