Gérard Depardieu : "je ne bois pas comme une personne normale, je peux prendre 12, 13, 14 bouteilles par jour" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Quand je m’ennuie, je bois" confie Gérard Depardieu
"Quand je m’ennuie, je bois" confie Gérard Depardieu
©Reuters

Et glou et glou et glou

Gérard Depardieu : "je ne bois pas comme une personne normale, je peux prendre 12, 13, 14 bouteilles par jour"

Dans une interview donnée au mensuel So Film, l'acteur a évoqué son rapport à l'alcool.

"Quand je m’ennuie, je bois. A part à quelques moments d’abstinences compulsives. Après une opération pour me placer un bypass et aussi à cause du cholestérol et d’autres trucs, je dois rester prudent". La phrase est de Gérard Depardieu. Pour la première fois dans le mensuel So Film, l'acteur évoque son rapport à l'alcool. Et visiblement, il n'est pas comme tout le monde, ce dont la star a conscience.

"De toute manière, je ne vais pas mourir. Pas maintenant. J’ai toujours de l’énergie (...) Mais si jamais je commence à boire, je ne bois pas comme une personne normale. Je peux prendre 12, 13, 14 bouteilles par jour" dit-il sans détour. "Les docteurs m’ont demandé de parler de ma consommation. Je leur ai dit : "on y arrive". Cela commence à la maison, avec du champagne ou du vin rouge, avant 10h00. Puis encore du champagne. Puis du pastis, peut-être une demi-bouteille. Puis le repas, accompagné de deux bouteilles de vin. Dans l’après-midi, champagne, bière, et encore du pastis vers 17h00, pour finir la bouteille. Plus tard, de la vodka et/ou du whisky" raconte l'acteur.

Et dans quel état finit-il après avoir bu une telle quantité ? "Je ne suis jamais totalement bourré, juste un peu emmerdeur. Tout ce dont vous avez besoin, c’est une sieste de 10 minutes, et voilà, un peu de vin rosé et tu te sens frais comme un gardon" poursuit-il. Depardieu a la santé. 

Lu sur So Film

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !