George Clooney est (enfin) fiancé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
L'acteur de 52 ans a-t-il enfin trouvé l'amour ?
L'acteur de 52 ans a-t-il enfin trouvé l'amour ?
©

Dommage mesdames

George Clooney est (enfin) fiancé

Le célibataire le plus convoité d'Hollywood s'est fiancé à sa petite amie, l'avocate britannique Amal Alamuddin, selon un magazine américain.

A-t-il enfin trouvé la femme parfaite ? Après avoir enchaîné de nombreuses relations au cours des années, sans jamais s'engager sur le long terme, l'acteur américain George Clooney s'est fiancé à l'avocate britannique Amal Alamuddin, a annoncé samedi l'hebdomadaire People.

"George et Amal essayent de garder un profil bas, mais ils n'essayent pas non plus de se cacher", indique le magazine spécialisé dans la vie des célébrités, qui cite une "source ayant connaissance de la situation". "Je crois qu'ils veulent que ceux qu'ils aiment sachent que cela est vrai et qu'ils ont l'intention de rester ensemble pour toujours", affirme cette source.

Les fiançailles ont eu lieu "il n'y a pas très longtemps, je crois", selon cette source. Pour autant, le couple pas encore décidé de se marier.

Amal Alamuddin, 36 ans, est une avocate britannique spécialisée en droit international et droits de l'Homme. Elle est apparue avec l'acteur de 52 ans pour la pour la première fois en octobre à Londres, selon People. Le 28 février dernier à la Maison-Blanche, elle était au bras de Clooney pour la projection du film Monuments Men.

Née au Liban, elle est diplômée en droit de l'université d'Oxford et est notamment connue pour être l'avocate de Julian Assange. Trilingue (arabe, anglais, français), Amal Alamuddin travaille aussi pour des commissions de l'ONU, notamment en tant que conseillère de l'envoyé spécial Kofi Annan en Syrie, explique le site Terrafemina.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !