French Days : attention aux fausses promotions | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
French Days : attention aux fausses promotions
©JOEL SAGET / AFP

Mauvaise affaire

French Days : attention aux fausses promotions

L'UFC Que choisir met en garde contre les mauvaises pratiques de cyber-commerçants français.

La 3e édition des French Days, des journées de promotions mises en place par les cyber-commerçants français pour contrer le "Black Friday" américain, a débuté ce vendredi. L'occasion de faire de bonnes affaires... à condition d'être prudent. Quelques heures à peine après le début de cette période de promotion, l'association de défense des consommateurs UFC Que Choisir a repéré des filouteries chez certains des participants.

Par exemple, le site de la Fnac propose le téléviseur LG UHD de 65" à 999 € avec une soi-disant remise de 500 € par rapport à un prix de référence de 1499 €, observe l'association. Or, "le 15 mars dernier, ce téléviseur était déjà vendu 999 € sur le site de la Fnac mais aussi sur d’autres sites comme Darty ou Auchan", assure l'UFC.

Même entourloupe chez Rue du Commerce, qui propose un aspirateur robot Amibot vendu 189,99 € au lieu de 499,99 €. "Si l’on observe les prix affichés le mois dernier, on note que le prix maximum pratiqué par les 8 sites commercialisant ce produit ne dépassait jamais 249,99 € et qu’à cette même période, l’aspirateur Amibot était déjà proposé à 189,99 € sur le site Rue du commerce". Oups. Darty propose même un four à 399€, censément remisé de 27%, qui était en vente le 8 mars à 398,50€. Fallait oser !

"Rappelons que nous sommes en dehors des périodes de soldes et que les vraies bonnes affaires restent très rares. Les ventes à perte ne sont pas autorisées et un commerçant ne peut rogner que sur sa marge", conseille l'association, qui rappelle qu'il faut toujours aller observer les prix chez les concurrents avant de craquer pour un produit.

Que Choisir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !