François Hollande remporte le Grand prix 2017 de l'humour politique... et vient chercher le trophée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
François Hollande remporte le Grand prix 2017 de l'humour politique... et vient chercher le trophée
©Reuters

Hilarant

François Hollande remporte le Grand prix 2017 de l'humour politique... et vient chercher le trophée

"Je prends conscience qu’un hommage m’est rendu, il était temps" a-t-il plaisanté.

On peut lui reprocher - un peu, beaucoup, à la folie - des choses, mais difficile de lui enlever son sens de l'humour. François Hollande, surnommé "monsieur petites blagues" par Laurent Fabius, a remporté ce mardi le Grand prix 2017 de l'humour politique a annoncé l'organisateur, le Press Club de France. L'ancien locataire de l'Elysée est récompensée pour l'ensemble de son œuvre en 2016 : "Toutes les décisions que je prends, je les prends seul avec moi-même, dans un dialogue singulier", "Heureusement que le Canard enchaîné est un hebdomadaire et pas un quotidien, sinon imaginez où on en serait avec Fillon !", "Aujourd'hui, je suis à deux doigts d'être aimé", "Je salue Christiane Taubira... Sa voix peut porter, même quand elle ne dit rien". Du très lourd…

Motivé, l'ancien chef de l’Etat a fait le déplacement jusqu' à Issy-les-Moulineaux afin de recevoir ce prix, créé en 1988 et décerné par un jury de journalistes et d’humoristes. Et l'occasion était trop belle pour ne pas prononcer quelques bons mots. "Je prends conscience qu’un hommage m’est rendu, il était temps" a-t-il plaisanté. "Ce n’est pas forcément l’abondance des hommages qui justifie qu’on les néglige".

Concernant sa tendance à blaguer, le désormais ex-président de la République a déclaré : "Dans les moments les plus graves, dans les circonstances les plus douloureuses, il faut avoir une forme de maîtrise de soi, de contrôle, de sérénité, et l’humour en fait partie. L’humour fait partie de ce qui nous permet d’être à hauteur d’homme ou de femme, c’est-à-dire d’être capable de résister et de combattre l’adversité. Les fanatiques n’ont pas d’humour". 

D'autres récompenses ont été décernées, notamment à Nicolas Hulot, Prix spécial du jury pour avoir déclaré pendant la présidentielle : "J'ai refusé d'être candidat car j'avais peur d'être au second tour",  ou encore Philippe Poutou : "Hollande est satisfait de son bilan ; c'est pour cela qu'il le dépose". A noter également que le prix du meilleur jeu de mot a été décerné  à Yannick Jadot qui, évoquant les images d'Emmanuel Macron devant la Pyramide du Louvre après sa victoire à l'élection présidentielle, avait lancé:  "C'était Toutânmacron !".

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !