Festival de Cannes : Polanski dérape en estimant que l'égalité des sexes est "idiote" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Polanski dérape en estimant que l'égalité des sexes est "idiote"
Polanski dérape en estimant que l'égalité des sexes est "idiote"
©DR

Polémique

Festival de Cannes : Polanski dérape en estimant que l'égalité des sexes est "idiote"

Le réalisateur franco-polonais a aussi assuré que l'arrivée de la pilule contraceptive a "masculinisé" les femmes.

Voilà des propos controversés. Samedi, pour ce qui était le dernier jour de compétition, la réalisateur franco-polonais Roman Polanski présentait La Vénus à la fourrure. Il s'agit d'un huis-clos dans un théâtre vide entre Thomas, un metteur en scène (Mathieu Amalric), et Vanda, une actrice (Emmanuelle Seigner) qui vient auditionner pour une pièce inspirée par le roman éponyme de Leopold von Sacher-Masoch, qui a donné son nom au masochisme. Alors que commence l'audition, Vanda, vulgaire et écervelée, change du tout au tout pour coller parfaitement au personnage sensuel, lascif et provocateur de la pièce. Le trouble et des rapports de domination et soumission vont s'installer.

Roman Polanski qualifie lui-même son film comme une "satire du sexisme". Mais sur le tapis rouge de la Croisette le réalisateru a tenu des propos polémiques. Il a déclaré : "Je pense que cette tendance à vouloir mettre les hommes et les femmes à égalité est purement idiote. Je pense que c'est le résultat (...) des progrès de la médecine. La pilule a beaucoup changé les femmes de notre temps, en les masculinisant""Je pense que tout cela chasse le romantisme de nos vies, et c'est bien dommage", a-t-il ajouté.

Poursuivi aux Etats-Unis en 1977 pour des relations sexuelles avec une mineure, Roman Polanski avait été arrêté en Suisse sur la base d'un mandat international américain en 2009 puis assigné à résidence avant d'être libéré par les autorités suisses.

Voir la montée des marches de Roman Polanski :

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !