Primaires américaines : une des publicités du très religieux Ted Cruz est jouée... par une actrice de films érotiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Amy Lindsay
Amy Lindsay
©Capture d'écran Youtube

Shocking

Primaires américaines : une des publicités du très religieux Ted Cruz est jouée... par une actrice de films érotiques

Amy Lindsay, républicaine convaincue, a en effet tourné dans des films tels que "Erotic Confessions" ou "Insatiable Desires".

Évidemment, pour un républicain jouant à fond la carte du religieux conservateur … En pleine bataille électorale, les candidats aux primaires américaines multiplient les clips de campagne. Ted Cruz, candidat républicain très apprécié des milieux religieux, a notamment lancé une publicité appelée "Conservatives Anonymous", qui attaque frontalement son adversaire Marc Rubio.

Petit problème : une des actrices du spot a pris part dans plusieurs films érotiques. Avant de jouer dans "Conservatives Anonymous", Amy Lindsay a en effet tourné dans des films aux noms particulièrement évocateurs, tels que Erotic Confessions, Carnal Wishes, Secrets of a Chambermaid, et Insatiable Desires.

Repérée par des médias américains l’information a conduit l’équipe de campagne de Ted Cruz à annuler la diffusion de  la vidéo. Le porte-parole du candidat a déclaré qu’Amy Lindsay avait répondu à un casting et que personne n’était au courant de son "passé".

Devant le remous provoqué, l’actrice a affirmé de son côté être aussi bien une républicaine convaincue qu’une chrétienne conservatrice, et ne pas avoir tourné dans des films X. Elle a ajouté qu’elle pensait que l’équipe de campagne de Cruz était au courant de sa filmographie. Et qu’elle voterait peut-être pour Donald Trump maintenant…

Lu sur Mediaite

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !