En maillot de bain à la Une de "Closer", Marine Le Pen porte plainte contre le magazine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
En maillot de bain à la Une de "Closer", Marine Le Pen porte plainte contre le magazine
©Reuters

Attaque

En maillot de bain à la Une de "Closer", Marine Le Pen porte plainte contre le magazine

"Tous à la plage !" titre "Closer" ce vendredi. Une couverture qui n'est pas du tout du goût de la présidente du Front national, qui y apparaît en maillot de bain.

"Normalisation" pour le FN, comme le rapportent certains internautes ?

Un peu plus de normalisation pour @MLP_officiel à la Une de Closer en maillot de bain pic.twitter.com/fjwNtSLATZ

En tout cas, la numéro un du Front national n'a pas apprécié de se retrouver "capturée" en image durant une virée en Corse, vêtue de lunettes noires et d'un maillot de bain bleu-blanc-rouge, à la Une du magazine people Closer du 1er juillet. Sur un autre cliché, on peut apercevoir Mme Le Pen prendre un bain de soleil sur un bateau.

"Je vais évidemment porter plainte contre cette atteinte caractérisée à la vie privée. Cette traque est en même temps violente et dégradante", explique-t-elle au "Lab" d'Europe 1 ce vendredi.

"Je protège farouchement ma vie privée et celle de mes enfants depuis toujours.", ajoute la présidente du FN.

Ce n'est ni la première fois que Closer s'intéresse au Front national, ni à une femme politique en maillot de bain. Le 12 décembre 2014, le magazine titrait sur l'homosexualité de Florian Philippot. En 2006, c'est Ségolène qui était exposée en double page, avec la légende : "et dire qu'elle a 53 ans". Une photo valorisée 10.000 euros à l'époque tout de même, selon les rumeurs.

Lire aussi : Le FN à l’épreuve des Le Pen : comment la guerre larvée entre Marine et Marion pourrait lourdement handicaper le parti en 2017

Lu sur le Lab d'Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !