Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
©Reuters

L'assassin assassiné

En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages

La CID (Criminal Investigation Department) indienne a arrêté jeudi dernier un homme âgé de 53 ans. En cause, son lien établi avec le meurtre d'un tueur à gages qu'il avait engagé pour assassiner sa mère, quatre ans auparavant.

Birju est un natif de Manassery près de Mukkom (Kerala, sud de l'Inde), qui vient d'être arrêté deux ans après que différentes parties du corps d'Ismayil Puthiyothu, tueur à gages originaire de Malappuram (Kerala), aient été retrouvés. Selon la police, Birju avait assassiné sa mère âgé de 70 ans, en mars 2016, avec l'aide de son complice. Le meurtre visait à récupérer sa propriété en échange d'argent. Problème : Birju n'a pas tenu sa promesse. Ismayil a donc commencé à le menacer, jusqu'à ce que son commanditaire se retourne contre lui en Juin 2017 et l'étrangle à mort dans sa résidence.

« Il a ensuite démembré son corps en utilisant des instruments de chirurgie, avant d'abandonner les différentes parties en trois sacs différents. Alors que les bras, les jambes et la tête ont été jetés dans une rivière, le torse a été mêlé aux restes d'un abattoir de Karassery », a expliqué Tomin J. Thachankary de l'ADGP (Additional Director General of Police).

Avec l'aide des traces ADN, la police avait plus tôt confirmé que les parties du corps retrouvées appartenaient à la même personne. Plus tard, les experts ont croisé les empreintes digitales de la victime avec celles détenues dans leurs dossiers, confirmant ainsi son identité. En effet, Ismayil était accusé dans plusieurs affaires de vols et de cambriolages à Malappuram. La police s'est ensuite concentré sur Birju lorsque, pendant l'enquête, plusieurs amis d'Ismayil ont révélé que celui-ci n'avait pas reçu le montant originellement promis par un homme de Mukkom. La piste les a ensuite mené vers plusieurs morts non-naturelles relevées dans les environs.

Selon le Times of india, les habitants se montraient suspicieux quant à la thèse du suicide d'Ismayil Puthiyothu. Leurs doutes se sont accrus lorsque Birju et sa famille ont déménagé dans un Etat voisin ; il a finalement confessé ses crimes lors de son arrestation.

Times of India

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !