Drame d'Instagram, photographier nuit à la mémoire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Drame d'Instagram, photographier nuit à la mémoire
©

Clic

Drame d'Instagram, photographier nuit à la mémoire

Une étude montre que l'on oublie plus facilement les détails d'un objet que l'on a photographié.

Vous adorez prendre en photo chaque instant important de votre vie ? Manque de chance, cette mauvaise habitude risque de nuire à votre mémoire. "Les gens sortent leur appareil photo d'une manière presque irréfléchie afin de capturer un instant, mais ils finissent par rater ce qui se passe devant eux", explique Linda Henkel, chercheuse à l'Université de Fairfeld (États-Unis). 

Selon les travaux de son équipe, publiés dans Psychological Science, prendre des photos réduit les chances de se rappeler des détails. Cette étude a été menée sur 28 volontaires emmenés au Bellarmine Museum of Art. Chaque personne devait suivre l'indication des 15 objets qu'il devait simplement observer et des 15 qu'il devait photographier. Le lendemain, l'équipe de recherche a fait passer aux sujets des tests de mémoire, les invitant à dresser une liste des objets dont il se souvenaient, et à répondre aux questions sur les détails de chaque objet.

Et, on vous le donne en mille, les sujets de l'étude avaient plus de difficultés à se rappeler des objets photographiés. Selon Linda Henkel, "lorsque les gens comptent sur la technologie pour préserver les souvenirs - compter sur l'appareil pour enregistrer l'événement et ne plus y prêter une grande attention soi-même - cela peut avoir un impact négatif sur leurs souvenirs des expériences".

Lu sur La Dépêche

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !