Diable de Tasmanie : un vaccin trouvé pour sauver le petit marsupial ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Le diable de Tasmanie sauvé ?
Le diable de Tasmanie sauvé ?
©D.R.

Espoir

Diable de Tasmanie : un vaccin trouvé pour sauver le petit marsupial ?

Menacée d'un cancer de la face, l'espèce est en voie de disparition.

L'espoir renaît pour les défenseurs des diables de Tasmanie. Alors que l'espèce est menacée, le marsupial subissant un cancer de la face, des chercheurs australiens ont peut-être trouvé la solution. Ils auraient en effet mis au point un vaccin le protégeant. L'équipe menée par l'immunologiste Greg Woods, a découvert comment cette maladie, transmise d'animal à animal lorsqu'ils se mordent, parvient à s'implanter dans le corps et à progresser aussi vite. Un diable infecté ne survit qu'entre trois et six mois.

Les scientifiques ont découvert qu'un marqueur clé, qui déclenche l'immunité et qui figure habituellement à la surface des cellules de mammifères, était absent des cellules du cancer de la face des diables de Tasmanie. Sans ce marqueur clé, appelé CMH (complexe majeur d'histocompatibilité), les cellules malades ne sont pas perçues comme étrangères par le système d'immunisation du marsupial et sont donc autorisées à proliférer.

Mais le code génétique des molécules CMH est conservé de manière intacte dans les cellules cancéreuses, ce qui laisse espérer que les CMH pourraient être réactivées. Les chercheurs qui travaillent en collaboration avec les universités de Sydney, Cambridge et du sud du Danemark ont bon espoir de sauver l'espèce.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !