Des physiciens auraient des preuves de l'existence d'une cinquième force dans l'univers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Des physiciens auraient des preuves de l'existence d'une cinquième force dans l'univers
©NASA

Le pouvoir de la force

Des physiciens auraient des preuves de l'existence d'une cinquième force dans l'univers

Selon des informations du Dailymail, des scientifiques en Hongrie auraient découvert l'existence d'une cinquième force fondamentale encore inconnue.

Attila Krasznahorkay et d'autres scientifiques de l'Académie hongroise des sciences ont annoncé qu'ils pourraient avoir découvert l'existence d'une cinquième force fondamentale encore inconnue dans l'univers.  

Les physiciens affirment avoir découvert de nouvelles preuves sur son existence à partir d'un atome d'hélium, selon le Dailymail. Ils ont travaillé avec des accélérateurs de particules. Ils ont découvert qu'un atome d'hélium émettait de la lumière lorsque les particules se séparaient d'une manière étrange qui ne pouvait pas être expliquée par la compréhension actuelle de la physique.

Dans le cadre de leurs recherches, les scientifiques hongrois recherchaient des photons sombres en projetant des protons sur une fine bande de lithium. Au fur et à mesure que le lithium absorbait les protons, il se transformait en une version instable du béryllium, qui se désintégrait encore plus, créant des électrons et des positrons. Lorsque les protons ont heurté le lithium à 140 degrés, plus d'électrons et de positons ont été créés que ce qui était prévu. Attila Krasznahorkay a suggéré que ce matériau supplémentaire était créé par une particule trente-quatre fois plus lourde que l'électron.

L'univers et ses phénomènes physiques sont contrôlés par quatre forces fondamentales : la force gravitationnelle, la force électromagnétique et les interactions nucléaires fortes et faibles. Cette équipe de chercheurs hongrois avait révélé avoir observé il y a trois ans une cinquième force en analysant la façon dont un isotope du béryllium émettait de la lumière quand il se désintègre. 

Lors de leurs recherches, ils ont suggéré l'existence d'un boson fondamental, jusqu'alors inconnu, présentant un potentiel énergétique de 17 mégaélectronvolts. Ce boson ne pouvait être relié à l’une des quatre forces déjà connues puisque ses caractéristiques ne pouvaient être prédites. Cette particule pourrait être la représentante d’une possible cinquième force de la nature.

Dans leur nouvelle expérience sur les atomes d'hélium, ils ont constaté un phénomène similaire. Les noyaux ont émis un flash lumineux dont l’énergie s’est décomposée en une paire électron-positon et, de nouveau, les angles séparant les deux particules ne pouvaient être prédits et expliqués par la logique physique actuelle. L’hypothétique boson une nouvelle fois impliqué ici aurait lui aussi un potentiel énergétique proche de 17 mégaélectronvolts.

La cinquième force de la nature s'exprimerait donc par le biais de la particule X17, dont le nom est inspiré de son potentiel énergétique.

La confirmation éventuelle de l'existence d'une cinquième force fondamentale de la nature pourrait remettre en question no connaissances sur le fonctionnement et l'univers.

L'hypothétique boson pourrait expliquer certains mystères de notre univers comme celui de la matière noire selon les scientifiques. Attila Krasznahorkay a indiqué à CNN que "X17 pourrait être une particule reliant notre monde visible à la matière noire". 

Des examens de cette étude vont devoir être réalisés et d'autres expériences devront être menées. Ces travaux pourraient potentiellement être récompensés par un Prix Nobel. 

Dailymail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !