Des épinards pour remplacer le platine dans les piles à combustible et les batteries à hydrogène | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Epinards
Epinards
©Reuters

Légume vert

Des épinards pour remplacer le platine dans les piles à combustible et les batteries à hydrogène

Les feuilles transformées servent de catalyseur dans la réaction de réduction de l'oxygène (RRO), un processus clé

Une équipe de l'American University a transformé des feuilles d'épinards de leur forme végétale en nanofeuilles de carbone qu'elle a utilisé comme catalyseur dans la réaction de réduction de l'oxygène (RRO), un processus clés dans les piles à combustible et les batteries métal-air, des systèmes de stockage d'énergie plus durables que les batteries actuelles souligne Design News.

Les nanofeuilles de carbone sont comme un morceau de papier dont l'épaisseur est à l'échelle nanométrique - dans ce cas précis, environ mille fois plus mince qu'un morceau de cheveux humains. La création des nanofeuillets à partir d'épinards a nécessité un processus en plusieurs étapes - certaines très basiques et d'autres plus high-tech : le lavage, l'extraction du jus et la lyophilisation des épinards, leur broyage manuel en une poudre fine avec un mortier et un pilon, et l'ajout d'azote supplémentaire à la nanoparticule de carbone résultante pour améliorer ses performances

Ce qui est particulièrement intéressant c'est le fait que les épinards transformés peuvent remplacer le platine qui un matériau très couteux. De plus le platine peut se dégrader avec le temps, et la création de catalyseurs à partir du platine nécessite des processus toxiques.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !