Des chercheurs projettent d'envoyer des serpents robots dans l'espace<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Curiosity pourrait bientôt accompagné de serpents robots pour l'aider dans son exploration de la planète Mars.
Curiosity pourrait bientôt accompagné de serpents robots pour l'aider dans son exploration de la planète Mars.
©NASA

Animaux 2.0

Ces appareils pourraient compléter les rovers classiques tels que Curiosity.

Les chercheurs de l'institut de recherche norvégien SINTEF et du l'Université norvégienne des sciences et des technologies travaillent actuellement sur une étude de faisabilité demandée par l'agence européenne spatiale dans le but d'envoyer des serpents robots explorer les planètes extra-terrestres.

Les scientifiques espèrent que la maniabilité de ces robots leur permette d'accéder à des endroits exigus et d'obtenir des échantillons de sol que les rovers plus classiques ne peuvent pas atteindre. Mais ces machines ne présentent pas que des avantages. Leur taille réduite risque notamment de les handicaper sur les longues distances, qu'elles mettraient plus de temps qu'une machine classique à parcourir. Sa capacité d’emport de systèmes autonomes tels que les batteries risque d'être également limitée.

La SINTEF penche donc pour une association entre les serpents et un rover de type Curiosity pour les prochaines missions spatiales. "L’une des options serait de monter le robot dans l’un des bras du véhicule, avec la possibilité de se déconnecter et de se reconnecter de lui-même, de sorte qu’il puisse être déposé au sol et qu’il rampe de façon indépendante", explique-t-on à l'institut. Le prochain lancement d’une sonde robotique vers Mars est prévu par la Nasa pour l'année 2020. Les chercheurs norvégiens disposent donc de sept ans pour mettre au point leur invention.

Lu sur Génération Nouvelles Technologies

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !