Danemark : Jens Haaning devait exposer 70.000 euros en billets, il est parti avec l’argent et a laissé des toiles blanches | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Une visiteuse découvre l’une des toiles de Jens Haaning au musée Kunsten d'Aalborg.
Une visiteuse découvre l’une des toiles de Jens Haaning au musée Kunsten d'Aalborg.
©Henning Bagger / AFP

"Prends l’argent et tire-toi"

Danemark : Jens Haaning devait exposer 70.000 euros en billets, il est parti avec l’argent et a laissé des toiles blanches

Jens Haaning, artiste danois de 56 ans, a gardé la somme prêtée par le musée. Il a ensuite décidé de rebaptiser ses œuvres vierges "prends l’argent et tire-toi".

Jens Haaning devait exposer pour l’équivalent de plus de 70.000 euros de billets de banque collés sur une toile. Cet artiste danois a finalement décidé de changer ses projets artistiques. Il a présenté des cadres vides et a gardé la petite fortune pour lui, rebaptisant ses œuvres "prends l’argent et tire-toi".
Le musée Kunsten d’Aalborg, dans l’ouest du Danemark, avait convenu de prêter une forte somme d’argent liquide à Jens Haaning pour qu’il puisse reconstituer une de ses anciennes œuvres représentant un an de salaire au Danemark et en Autriche, en coupures danoises et en euros.
Mais "deux jours avant l’ouverture de l’exposition, nous avons reçu un message de Jens nous disant qu’il n’avait pas produit les œuvres sur lesquelles nous nous étions mis d’accord" avec les billets accrochés sur la toile, selon les précisions auprès de l'AFP de Lasse Andersson, le directeur du musée. 
L’artiste a expliqué qu’il en enverrait d’autres "intitulées Prends l’argent et tire-toi".
A l’ouverture des caisses, les employés du musée ont constaté que les toiles étaient restées blanches. Passée la stupéfaction, Lasse Andersson a été pris d’un fou rire et le musée a décidé de présenter les deux œuvres dans le cadre de son exposition sur le travail moderne. 
Selon le directeur du musée, ces toiles blanches "offrent une approche humoristique et amènent à réfléchir sur la manière dont on valorise le travail".
Après le dernier jour de l’exposition, le 16 janvier, Lasse Andersson a tenu à prévenir l'artiste : "Nous prendrons les mesures nécessaires pour que Jens Haaning respecte son contrat et rende l’argent". 
Pour son travail, l’artiste avait reçu 10.000 couronnes (1.340 euros), ainsi qu'une prime d’exposition.
Sud Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !