Coupe du monde 2018 : le but marqué par le Mexique face à l'Allemagne a créé un mini-séisme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Sport
Supporters mexicains fêtant la victoire face à l'Allemagne le 17 juin 2018.
Supporters mexicains fêtant la victoire face à l'Allemagne le 17 juin 2018.
©

Insolite

Coupe du monde 2018 : le but marqué par le Mexique face à l'Allemagne a créé un mini-séisme

Des supporters en folie, une victoire décrite comme impossible, c'est le cocktail explosif dont le résultat se fit amplement ressentir à Mexico...

On n'aurait jamais cru qu'une catastrophe naturelle soit finalement le résultat de l'homme. Et non, nous ne parlons pas ici d'une marée noire ayant exterminé une biosphère ou alors d'une bombe H qui aurait provoqué un tsunami dévastant une île de Micronésie, mais bien de bonds de supporters euphoriques et exaltés, et qui, de par leur ferveur, ont créé une secousse.

Un mini-séisme à Mexico

Allemagne-Mexique, un match joué d'avance pour certains mais La Verde a fait face dimanche 18 juin à ses détracteurs en remportant la victoire face à l'imposante Mannschafft 1-0. Le but marqué par Hirving "Chucky" Lozano restera dans la mémoire collective du pays. Puisque la victoire de cette ampleur créa un tel mouvement de foule que la place centrale de Mexico, Le Zocalo, s'est vu aplatir à la 35ème minute de jeu par des milliers de Mexicains en émoi. Défaire les champions du monde relevait de l'exploit, la sélection mexicaine l'a fait et peut même se réjouir d'avoir fait trembler la terre.   

Les supporters massés se sont évidemment permis de narguer leur concurrent germanique, et même si grisé par la tequila et la bière présente en abondance, ils ont trouvé la force de créer un slogan repris unanimement par la foule : "Qu'est-il arrivé, qu'est-il arrivé à l'Allemagne qui devait nous battre aujourd'hui ?"

Lu sur France info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !