Confinement oblige, certaines plateformes vont proposer à la location quelques films dont la sortie était programmée sur grand écran dans les prochaines semaines. | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Confinement oblige, certaines plateformes vont proposer à la location quelques films dont la sortie était programmée sur grand écran dans les prochaines semaines.
©

Lockdown

Confinement oblige, certaines plateformes vont proposer à la location quelques films dont la sortie était programmée sur grand écran dans les prochaines semaines.

Les salles de cinéma ferment, mais vous pourrez louer "The Hunt" chez vous dès vendredi et "Trolls World Tour" le mois prochain.

"Si vous ne pouvez pas aller au cinéma, alors les films viendront à vous ".

C'est en clair le message du géant des médias NBCUniversal, dont le studio de cinéma va commencer à laisser les clients louer une sélection de films qui sont censés être en salle. Le studio va également permettre aux clients de louer certains films le jour où ils sont censés être projetés au cinéma. À partir du vendredi 20 mars, les spectateurs pourront louer The Hunt, The Invisible Man et Emma "sur une grande variété des services à la demande les plus populaires" pour 20 dollars aux États-Unis et l'équivalent de ce montant sur les marchés hors des États-Unis. Le 10 avril, jour où le Trolls World Tour devait être présenté en salle, Universal permettra aux gens de louer le film chez eux.

Désormais il est devenu pratiquement impossible pour les studios de sortir leurs films en salles  à cause des mesures de confinement appliquées mondialement  suite à la pandémie de coronavirus ( les salles sont fermées dans 32 pays en dehors des États-Unis, dont la Chine, la France et l’Italie ). Aux États-Unis, plusieurs gouvernements locaux, dont ceux de New York, Los Angeles et l'Ohio, ont également ordonné la fermeture de salles cette semaine. Ainsi, la seule façon pour quiconque de voir de nouveaux films - et pour les studios de gagner de l'argent grâce à eux - est de laisser les gens les regarder chez eux, via des distributeurs comme iTunes ou les sociétés de câble locales.

Une autre option a été choisie par Disney, qui a avancé de trois mois la sortie de Frozen 2 sur son propre service Disney+ et a commencé à le diffuser en streaming pour ses abonnés la semaine dernière. Étant donné que d'autres grands studios comme Universal et Warner Bros. sont détenus par des conglomérats qui prévoient de lancer leurs propres services de streaming, nous pourrions en voir d’autres arriver dans les semaines à venir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !