Comment la confusion entre un 7up et un Sprite dans un avion a provoqué une crise linguistique au Canada | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Conflit de langues au Canada
Conflit de langues au Canada
©Reuters

La guerre du gaz

Comment la confusion entre un 7up et un Sprite dans un avion a provoqué une crise linguistique au Canada

Un franco-canadien a porté plainte contre Air Canada après que l'hôtesse, uniquement anglophone, lui ait servi un Sprite au lieu d'un 7up.

L'histoire est absurde mais pourrait faire jurisprudence. En 2009, Michel Thibodeau et sa femme, Franco-Ontariens prennent un vol Air Canada entre les États-Unis et le Canada. L'homme réclame, en français, une limonade de la marque 7up. L'hôtesse, uniquement anglophone, finit par lui ramener une limonade… Sprite.

Et c'est le début d'un conflit de plusieurs années car les Thibodeau décident de porter plainte contre la compagnie. Au Canada, le cas linguistique est pris très sérieux, surtout pour la minorité francophone. La cour fédérale avait ainsi conclu en 2011 que le couple avait droit à une indemnité de 12 000 dollars.

D'appel en Cour suprême, ils n'obtiennent finalement que des excuses. Mais l'affaire ne s'arrête pas là car le député Stéphane Dion veut poursuivre la croisade. Cet ancien ministre et ex-chef du parti libéral vient de proposer une loi pour que le personnel sur les avions soit bilingue. "Pouvoir commander un 7up en français dans un avion est droit fondamental au Canada et tous les Canadiens devraient pouvoir poursuivre les compagnies où ce n'est pas le cas" a-t-il ainsi déclaré.

Lu sur The Mirror

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !