Combien gagnent réellement les artistes pour un CD ou un fichier MP3 vendu ? L'Adami donne les chiffres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'Adami lève le voile sur la rémunération réelle des artistes.
L'Adami lève le voile sur la rémunération réelle des artistes.
©

Histoires de sous

Combien gagnent réellement les artistes pour un CD ou un fichier MP3 vendu ? L'Adami donne les chiffres

Sur un fichier MP3 vendu 1,29 euro sur iTunes France, l'interprète de la chanson ne touchera que 0,04 euro, soit environ 4,7% de la vente.

Si tout le monde a en tête les milliers d'euros gagnés par des chanteurs comme Johnny Hallyday, David Guetta ou encore Mylène Farmer, de nombreuses personnes ignorent combien gagnent réellement les artistes pour un CD ou un fichier MP3 vendu. L'Adami, société d'administration des droits des artistes et musiciens interprètes, a donné ces chiffres qui révèlent une autre réalité du métier de chanteur.

Après avoir passé en revue 662 contrats phonographiques, l'Adami indique ainsi que le partage des royalties se fait en fonction de trois paliers de ventes. Et assez logiquement, la répartition est différente en fonction qu'il s'agisse d'un CD ou d'un fichier MP3.

Le premier palier concerne les albums vendus entre 1 et 50 000 exemplaires. L'artiste touche alors 6,4% pour un album physique, ce qui représente 80 centimes d'euros sur un CD à 13 euros, contre 5,1% pour un disque téléchargé légalement. Le deuxième palier de vente se situe entre 50 000 et 200 000 copies écoulées. Le musicien interprète touche alors 8,1% pour l'album physique, soit 1,05 euro pour un album vendu 13 euros, contre 6,4% pour le fichier MP3. Quant à la troisième tranche, elle correspond aux albums qui ont dépassé les 200 000 ventes : 9,7% du prix total sont alors reversé au chanteur pour la copie physique, soit 1,26 euro reversé pour un disque à 13 euros, contre 7,7% en digital.

L'étude indique également qu'un artiste ne touchera que 0,04 euro sur la vente d'une chanson commercialisée 1,29 euro sur la plateforme iTunes France d'Apple. Cette somme ne représente que 4,7%. Si le pourcentage change en fonction des paliers de vente, le fait que le téléchargement légal n'arrive toujours pas à décoller dans l'Hexagone a de quoi inquiéter quant aux revenus des artistes. Ainsi, le fait que des artistes comme Mylène Farmer ou encore Francis Cabrel gagnent autant d'argent s'explique aussi parce qu'en plus d'être interprète, ils sont également auteur, compositeur, mais aussi éditeur.

Quant au streaming, les nouvelles sont encore plus déprimantes. Un interprète touchera en effet 0,0001 euro par écoute si l'internaute n'est pas abonné, contre 0,004 euro s'il l'est.

Lu sur Pure Charts

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !