Columbo, les Bérus, Matisse ou Dumas : les candidats à la présidentielle dévoilent leurs artistes préférés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Columbo, les Bérus, Matisse ou Dumas : les candidats à la présidentielle dévoilent leurs artistes préférés
©Canal plus

Goûts

Columbo, les Bérus, Matisse ou Dumas : les candidats à la présidentielle dévoilent leurs artistes préférés

Le JDD a demandé aux 11 candidats à la présidentielle leurs préférences culturelles. 9 d'entre eux ont répondu.

A quoi ressemblera la bibliothèque de l'Elysée lors du prochain quinquennat, et quelles séries TV regardera le futur président de la République ? Le JDD s'est intéressé aux préférences culturelles des présidentiables, qui se sont tous prêté au jeu, à l'exception de Jean-Luc Mélenchon et François Asselineau dont les réponses manquent encore à l'appel.

Parmi leurs réponses, des grands classiques, mais aussi quelques surprises.

Côté séries TV, Nathalie Arthaud cite "Un village français" et Jacques Cheminade "Capitaine Marleau", série française également. Nicolas Dupont-Aignan fait dans le classique, avec "Columbo", quand François Fillon assume préférer "24 heures chrono" à "Dowton Abbey", qui est la série préférée de Marine Le Pen. Benoît Hamon se délecte de "The Young Pope" quand Emmanuel Macron se dit "peu consommateur de série car je me méfie de l’effet addictif !" Philippe Poutou a particulièrement apprécié "Baron Noir", quand Jean Lassalle surprend avec "Desperate Housewives".

Les goûts sont beaucoup plus classiques en termes de peintures, avec du Vermeer (Arthaud), Renoir (Cheminade), Monet (Fillon), Le Caravage (Hamon), Botticelli (Le Pen), Picasso (Macron), Michel Ange et de Vinci (Lassalle). Poutou est plus moderne, et cite le street art, "et notamment Banksy".

Rebelle dans l'âme, Philippe Poutou cite aussi Les Béruriers Noirs comme groupe préféré. Macron se dit "très classique dans ce domaine", avec Johnny, Aznavour et Ferré. Mais il n'a pas le monopole du classique, puisqu'on trouve du Dalida chez Marine Le Pen et du Barbara chez Dupont-Aignan. Arthaud préfère Amy Winehouse et Fillon est fan de Sting, "depuis Police jusqu'à aujourd'hui". 

Rabelais, Malraux, Stendhal, Orwell, Camus... apparaissent dans les bibliothèques des candidats, tandis que leur vidéothèque va de "2001 L'Odysée de l'Espace" (Fillon) à "Apocalypse Now" (Hamon), en passant par "Les tontons flingueurs" (Macron).

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !