Clip de soutien à Balkany : Jean-Jacques Goldman obtient son retrait | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Clip de soutien à Balkany : Jean-Jacques Goldman obtient son retrait
©Reuters

Goldman 1 - 0 Balkany

Clip de soutien à Balkany : Jean-Jacques Goldman obtient son retrait

Le chanteur a obtenu ce jeudi que la vidéo réalisée par des fidèles du maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), soit retirée des sites de partage.

Jean-Jacques Goldman n’apprécie pas que sa musique soit utilisée à des fins électorales. Mais pas du tout. Après la publication d’un clip réalisé par des admirateurs de Patrick Balkany, le maire UMP sortant de Levallois-Perret candidat à sa réélection, le chanteur a fait savoir qu’il allait saisir un avocat pour demander son retrait. Et ce jeudi, il l'a obtenu. En effet, mise en ligne samedi 8 mars sur Youtube par Lionel Pennerath, un militant l'UMP, la vidéo a été supprimée de la plateforme mercredi 12 mars dans l'après-midi, a constaté Le HuffPost.

Le clip de soutien en question a été réalisé par des militants UMP, et publié le 8 mars dernier. La vidéo est décrite comme "kitsch" par le site de l’Expresset a, pour fond sonore, l’air de "Tu es de ma famille" de Jean-Jacques Goldman. Pour l’occasion, les paroles avaient été légèrement remaniées : "On est là tous ensemble, tous à la permanence, pour une nouvelle échéance" pouvait-on entendre dans les couplets rapporte le Huffington Post.

Une vidéo relayée sur Twitter par la femme de Patrick Balkany, Isabelle :

Problème : la personnalité préférée des Français n’a pas apprécié le détournement et a demandé à ce que la vidéo soit retirée. Ce qui semble être le cas ce mercredi 12 mars.

Pour rappel, le clip original :

lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !