Cette année, il y aura 20-30% de moins de muguet, et il sera plus cher | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Cette année, il y aura 20-30% de moins de muguet, et il sera plus cher
©Serge Melki / CC

Le néolibéralisme a encore frappé

Cette année, il y aura 20-30% de moins de muguet, et il sera plus cher

Un hiver doux et un mois d'avril frais ont entamé les récoltes.

Non, ce n'est pas encore un coup d'Emmanuel Macron pour tacler la gauche de la gauche. Enfin, probablement pas. Cette année, le muguet, symbole de la fête du travail du 1er mai et symbole de la gauche, va se faire discret. En cause, plutôt qu'une réforme du droit du travail, un hiver relativement doux suivi d'un mois d'avril frais. Le muguet a besoin d'une période de repos végétatif en hiver, qu'il n'a pas eu. "Le muguet est tardif et fainéant cette saison", explique Patrick Véron, conseiller technique de la Fédération des maraîchers nantais, au Figaro

Les méthodes habituelles pour assurer l'éclosion du muguet, comme les tunnels en plastique ou la mise en chassis de verre, n'ont que peu fonctionné cette année. La fleur n'éclot donc pas ou peu, et avec moins de clochettes. Certains maraîchers ont dû renvoyer leurs saisonniers faute de récolte. 

En conséquence de la fatidique loi de l'offre et de la demande, qui s'applique même le jour de la Fête du travail, la botte de muguet sera donc plus chère cette année, environ 1,50 euros. Ca mérite une manifestation. 

A LIRE AUSSI : Cagnotte du 1er mai : comment se faire 400 € en vendant du muguet

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !